LA CONGRÉGATION DE SAINTE-CROIX À MEMRAMCOOK

C'est en 1864 que les premiers Pères de Sainte-Croix arrivaient à Memramcook, à la demande de Mgr Sweeney, évêque de Saint-Jean, N.-B. Le Père Camille Lefebvre, avec quelques confrères, venait remplacer l'abbé F -X.-S. Lafrance à la paroisse Saint-Thomas et prendre la relève du collège qu'il avait dû fermer.

Le collège se nomma dès lors le Collège Saint-Joseph et il commença à jouer un rôle de leadership dans la formation de professionnels et de commerçants acadiens. Son influence s'exerça d'abord dans l'entourage immédiat, la vallée de Memramcook. Pendant plus de cent ans, il servit de point de ralliement pour les manifestations religieuses et patriotiques. Il offrait à la population locale ce qu'il fallait pour les sports, le théâtre, la musique, etc.

En plus de travailler au collège, les religieux de Sainte-Croix se répandirent rapidement dans ce qui est maintenant le diocèse de Moncton, de Bathurst et d'Edmundston. Ils prirent en charge un bon nombre de paroisses entre Sackville et Bouctouche, cédant ces paroisses au clergé diocésain à mesure que le nombre de celui-ci augmentait. Sur ce plan, les Pères de Sainte-Croix, par le potentiel communautaire qu'ils représentaient, ont fait oeuvre missionnaire en milieu paroissial.

A la paroisse Saint-Thomas, depuis 1864, plusieurs religieux ont toujours assuré ensemble le service pastoral pour la population de Memramcook et des environs, jusqu'à la division de Lourdes et de Pré-d'en-Haut en paroisses autonomes. Memramcook reste un point de repère pour la communauté, pour ses origines, pour son cimetière communautaire et pour plusieurs religieux natifs de la vallée.

Depuis la fermeture du Collège Saint-Joseph en 1966, la vocation d'éducation de l'institution s'est transformée. Les religieux ont donné de leurs énergies à l'Université de Moncton; autres sont entrés dans les services pastoraux en paroisse et en aumônerie, renouant ainsi avec les premières années, au temps du Père Lefebvre. Les religieux de Sainte-Croix ont aussi établi à Pré-d'en-Haut des centres de renouveau: la Maison Sainte-Croix et la Solitude, qui ont acquis une bonne notoriété dans le public qu'ils desservent, à commencer par la vallée de Memramcook.

Les liens continuels que la Congrégation de Sainte-Croix a entretenus depuis 1864 avec la population de la vallée de Memramcook sont significatifs pour la foi de l'Eglise dans notre région. Il semble bien que le Seigneur se soit servi de ces religieux pour annoncer la Bonne Nouvelle à son Eglise, et que cette évangélisation ait à son tour fourni à la congrégation une raison de croître, de se donner, et d'aimer.

Père André Richard, c.s.c.

Supérieur provincial