LONG TERME DE CURE DU PÈRE EUGÈNE DAOUST, c.s.c.

Le Père Eugène Daoust, économe au collège depuis 1923, succéda au Père Dismas LeBlanc et termina les travaux aux deux églises. Les travaux d'agrandissement à Saint-Thomas furent terminés en 1935. Le 8 mars 1936, le curé bénit le nouveau chemin de la croix.

Père Eugène Daoust

Le premier archevêque de Moncton

Le 16 décembre 1936, Monseigneur Arthur Melanson, évêque de Gravelbourg, était nommé premier archevêque de Moncton. Il fut intronisé le 22 février suivant, et le 25 il faisait sa première visite paroissiale à l'église Saint-Thomas. Le 6 mai, il y présidait aussi sa première ordination dans le diocèse en conférant la prêtrise à un enfant de la paroisse, l'abbé Camille Cormier. Le 10 août de la même année, ouverture du congrès national des Acadiens dans l'église de Memramcook. Monseigneur Melanson y chante une messe pontificale, et Monseigneur Chiasson, évêque de Bathurst donne le sermon.

La paroisse du Pré-d'en-Haut

Le dimanche, 10 mars 1940 Monseigneur Melanson préside à l'exercice de la "grande neuvaine à saint Joseph", établie dès les premières années du père Lefebvre, et toujours suivie depuis avec tant de zèle et de piété par tous les paroissiens. Son Excellence profite de l'occasion pour lire le décret délimitant le territoire de chacune des trois missions et érigeant canoniquement les districts de la Petitcodiac en paroisse sous le vocable de l'Annonciation de la T. Sainte-Vierge. à Noël de la même année, il y a messe de minuit dans les quatre églises de la paroisse de Memramcook; cette heureuse initiative se continue. à partir de septembre 1941, il y aura messe tous les dimanches à Notre-Dame-de-Lourdes. Le 8 mai 1943, dernière messe à Beaumont par un vicaire de Saint-Thomas. Désormais cette mission sera desservie par le père Azarias Massé, curé de Pré-d'en-Haut.