p>

 

ÉCOMUSÉE du PATRIMOINE de MEMRAMCOOK

Ruisseau des cabanes

Ruisseau des cabanes

L'histoire nous apprend que lors des événements tragiques de 1755 beaucoup d'Acadiens des environs de Memramcook ne furent pas déportés mais s'enfuirent plutôt dans les bois.
Selon la tradition orale, rapportée en grande partie par l'historien Placide Gaudet, ces Acadiens s’étaient cachés en plusieurs endroits, soit, entre autres : dans un ravin profond dans la région de La Montain-Gautreau Village, au ruisseau du Collège (ruisseau du moulin), et au ruisseau des Cabanes qui aboutit au Lac (le long de la côte de Lourdes).
Éventuellement plusieurs des familles réfugiées dans les bois furent capturées ou se rendirent aux Anglais à cause des misères éprouvées par leur situation précaire.
C'est en honneur de nos ancêtres acadiens, réfugiés dans les bois, faits prisonniers et plus tard revenus s'établir à Memramcook que la Société historique érige un panneau-mémento en reconnaissant leur persévérance.