ÉCOMUSÉE du PATRIMOINE de MEMRAMCOOK

Marichette

Née Émilie LeBlanc à College Bridge

Grandissant à une époque qui donnait peu de place à la femme en matière de droits, Émilie ressentait un besoin de soulever ce qu’elle considérait comme une injustice.
Alors qu’elle était enseignante à Weymouth, en Nouvelle-Écosse, elle fit part de ses idées progressistes et avant-gardistes par le biais du journal acadien, L’Évangéline.
De février 1895 à février 1898, Émilie publia, sous le pseudonyme de Marichette, une série de treize lettres dans lesquelles elle soulevait, de façon subtile et quasi-provocante, la situation de la femme dans la société.